• Accueil
  • > Non classé
  • > Technique: définitions des fréquences cardiaques d’entrainement selon Karvonen

Technique: définitions des fréquences cardiaques d’entrainement selon Karvonen

Alors que chacun d’entre nous est entrain de réfléchir à ce qu’il va emporter dans sa valise, voilà quelques points importants sur l’entrainement même si à J5 du départ, l’heure est plûtot à la récupération des efforts consentis ces dernières semaines …

Pour déterminer les fréquences cardiaques d’entrainement, la première étape consiste à déterminer la fréquence cardiaque maximale (FC max). Cette donnée n’est pas affectée par l’entraînement. Le cœur d’un sportif ne grimpe pas plus haut que celui d’un sédentaire. En revanche, elle diminue progressivement avec l’âge.  FC max= 220 – l’âge +/- 10 pulsations

A l’échelle d’une personne, on peut avoir des résultats très différents. Certains quadragénaires atteignent encore les 200 pulsations alors que des jeunes adultes n’y arrivent pas. Les femmes possèdent également des cœurs légèrement plus rapides que les hommes. La valeur obtenue par le calcul se révèle généralement supérieure à la valeur réelle mesurée sur le terrain lors d’un test d’effort. 

L’étape suivante consiste à relever sa fréquence cardiaque de repos (FCR), Pour cela, il vaut mieux s’y prendre le matin, juste après le réveil, dans un état de relâchement complet. Enfin, on obtient la fréquence cardiaque de réserve en effectuant la soustraction de la fréquence cardiaque de repos à la fréquence cardiaque maximale. (Fréquence cardiaque de réserve = FC max – FCR) 

C’est cette fréquence cardiaque de réserve qui doit être prise en référence pour exprimer une intensité d’effort  Lorsqu’on conseille, par exemple d’effectuer une séance à 80% du maximum, l’erreur que tout le monde commet consiste à calculer 80% de sa FC max. Imaginons la situation d’un sportif dont la FC max serait de 195. Il choisira une intensité d’effort pour caler son rythme cardiaque sur 156 (80% de 195 = 156). En réalité, il aurait dû estimer l’intensité de son effort sur la base de sa fréquence cardiaque de réserve. Pour cela, il doit réaliser les opérations suivantes: 

Mesurer sa fréquence cardiaque maximale:  par exemple 195 
Mesurer sa fréquence cardiaque de repos:  par exemple 55 
Calculer la fréquence cardiaque de réserve:  195-55 = 140 
Multiplier ce nombre par le pourcentage de son maximum:  140 x 80% = 112 
Ajouterenfin la fréquence cardiaque de repos:  112+55=167 

C’est donc à cette valeur (167 plutôt que 156) que l’athlète aurait dû s’entraîner. Cela fait donc une différence de onze battements ! Sur le terrain, cela représente une sacrée différence ! 

3 Réponses à “Technique: définitions des fréquences cardiaques d’entrainement selon Karvonen”


  • A velo je deconseille d’aller chercher les effort a 80% et au dela sauf dans un prologue ou à la fin d’un col mais alors c’est plus par épuisement que pour un débit efficace.
    Moi j’ai un truc simple en Couse a pied pour des effort stabilisé mon coeur se stabilise a la vitese X 10.
    16O 16Km/h, 18O 18Km, 195 (FCM) 20km mais sa ne dure pas . 39-42 sortir du lit.

  • bon, on n’a pas tous la physiologie du fred, mais son moyen mnémotechnique est enviable!
    Jluc ton article est super bien expliqué, et effectivement je me suis longtemps entrainé à 85% de ma Fmax pour le marathon…
    L’important en CAP est aussi de connaitre la vitesse maximale a laquelle on peut courir sans fabriquer d’acide lactique; hélas celle ci correspond à une frequence cardiaque qu’il n’est pas facile de connaitre sans passer par une epreuve d’effort et des mesures répétées du taux de lactate. Un moyen assez simple est la vitesse maximale a laquelle on peut courir tout en continuant de parler (enfin pas ala facon d’anelka en interview…); Et c’est à cette vitesse qu’il faut faire du fractionné long pour des courses longues distances.
    pour le vélo, je n’ai aucune expérience, mais il me semble qu’à 85%de ma FCmax ou en deça, je ne suis pas dans le rouge m^me apres 6h de course…
    Et je renvoie a l’article sur « comment rouler a puissance constante » qui associé a ces FC, doivent nous éviter d’êrte cramés a la sortie de…..thonon!
    bises à tous les nouveaux tétus (ça fait trop drole d’être épilé; quand mon pied touche ma jambe épillée, j’ai l’impression que je me drague!)

  • J’ai pas encore osé me raser les guibolles…. mais j’ai un peu peur de me retrouver dans la chambre du totaliseur sa a l’air de le mettre dans un drole d’etat. Karen si tu veux la paix laisse toi pousser la barbe.

Laisser un Commentaire




LA TEAM ZIZI RIDERS |
PSG en force |
Ligue de badminton Cluzeau ... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | touchdownofcaptainmangas
| Cols et parcours cyclistes
| V.C.GOUZON